Beauty THINKS

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

01 novembre

De Casablanca, du Yoga et des Zombies, ou l’Amour comme pratique esthétique

Only Lovers«Richard, I cannot go with you or see you again. You must not ask why. Just believe that I love you. Go my darling and God bless you, Ilsa ».  Il y a des mots comme ça qui vous tombent dessus, comme la pluie après le beau temps. Rick ne s’en remettra jamais tout à fait. Dans les Enfants du Paradis, Garance s’enfuit dans la foule et perd Baptiste. Dans l’affaire Thomas Crown, Vicky laisse Thomas s’envoler. Au fond, on pourrait finir par croire que la plus belle façon d’aimer consiste précisément à n’aimer qu’un temps pour aimer toujours. Aimer comment on vit une expérience du beau.

Lire la suite...

08 novembre

Retour d’une philosophie de la beauté ou avènement du grand n’importe quoi ?

Figaro MadameFigaro Madame, « spécial beauté ». La couverture du magazine annonce La Force du Naturel. L’article correspondant parle d’une beauté « presque surnaturelle » et conclut avec les concepts de « déesse moderne de la beauté » et de « figure quasi divine » Que devons nous y lire ? Qu’il y a un au-delà de la nature, d’essence divine, et que la beauté naturelle en est la manifestation sensible? Que la beauté moderne n’en a toujours pas fini avec le divin ? Pas d’immanence de la beauté naturelle ? Ou est ce simplement une espèce de collage, le résultat d’une d’écriture automatique par laquelle les concepts viendraient se télescoper sans état d’âme ?

Lire la suite...

21 septembre

L’autre dans la peau

BioCoutureEt voilà, le stratum corneum, la couche cornée, perd son statut de dernière ligne de défense. Il lui faut céder sa place au « stratum microbium » (1). Imaginez à la surface de la peau un écosystème, un monde composé de milliards de micro-organismes directement impliqués dans l’équilibre et la protection de la peau. Un monde dont la composition nous serait aussi spécifique que nos empreintes digitales ou notre ADN, une véritable signature micro-biologique ! Je est un autre disait Rimbaud.

Lire la suite...

19 juin

Une femme moderne

Isabeli FontanaUne égérie est une inspiratrice. Dans le jargon publicitaire on parle de modèle aspirationnel. Cette semaine la page facebook de L’Oréal Paris révélait le nom de sa nouvelle égérie avec un petit clip d’une minute. Je regarde et je lis les légendes. On ne sait jamais. Je pourrais trouver quelques indices sur ce qui fait la beauté contemporaine.

Lire la suite...

01 janvier

La part de l'animal

ELLE Beauté Divine Octobre 2014. Paris. Un kiosque à journaux. Elle. Beauté Divine, Le meilleur des innovations pour être irrésistibles. Etre belle, c’est un pouvoir. Susciter le désir de l’autre. Un peu comme la beauté chez les animaux. Ou chez les dieux antiques. Autant pour la beauté intérieure… Alors, malgré tout ce qui se dit et s’écrit là dessus depuis des lustres, la chose suscite soudain l’envie de creuser encore…

Lire la suite...

03 mars

Sephora et le Masque

Sephora C’est devenu presque un rendez-vous. Il y a quinze jours, je m’attendais à regarder les images de la Saint Valentin, celles qu’affichent les marques de lingerie sur les abribus. Voir ce que le corps mis à nu dans les rues de février, sans cesser de fasciner par son incongruité, pouvait bien nous raconter de neuf. Ou bien, à réfléchir non plus à l’image, mais au fait de continuer à exposer, à répéter jusqu’à la l’hébétude ce même regard masqué de dentelle. Au lieu de quoi, je suis tombé sur les nouvelles images de Sephora. Non pas des corps nus, mais des masques ! De la beauté en action.

Lire la suite...

01 janvier

Beauté Solaire

Beauté SolaireDans les rues de Paris, les affiches de Dior. Charlize Theron, dans la Galerie des Glaces. Le château de Versailles, palais du Roi Soleil. Quelques siècles plus tard. Une divinité solaire qui prendrait le pouvoir. Une femme cette fois. On raconte que 2013 sera une année de changement.

Lire la suite...

16 novembre

Il était une fois, l'huile prodigieuse...

Pensée magiqueHier s’ouvrait la nouvelle édition de Monoï Here, la semaine du Monoï. Là où une huile culte est célébrée sur ses terres d’origine… Et voilà que je me rappelle quelques notes restées dans les tiroirs… Il y était question d’huile justement… D’huile et de mythes sans territoire originel…

Lire la suite...

30 mai

Fascination du corps solaire

H&MLa dernière campagne H&M a été condamnée en Suède par des dermatologues accusant les images de promouvoir la tanorexie – une addiction pathologique au bronzage… Je sors moi de quelques 6 mois presque tout entier consacrés à la beauté solaire… à rendre compte des derniers travaux sur les effets délétères des UV ou à étudier les nouvelles stratégies cosmétiques de protection… Et pourtant quelque chose me dit que le grain de sable est cette fois davantage dans la mécanique de détraction que dans les artifices de séduction de la marque… Comme un pressentiment de quelque chose de mortifère qui se jouerait dans la condamnation des images…

Lire la suite...

03 février

Une Eve en hiver

Phyto_PanoCet hiver encore, des Vénus dans le plus simple appareil sont apparues sur les abris bus des rues mornes. Sur les champs Elysées, on l’a déjà dit, on les remarque moins… Il faut aller du côté des pavillons, des artères vides, et des tours de verre pour révéler tout ce qu’elles peuvent avoir d’étrange. Cette fois, une manière d’Eve en son Eden. Là, l’image se détache comme une fenêtre donnant sur des arrières mondes aux couleurs improbables… Invitation au piratage…

Lire la suite...

2 commentaires faire suive à quelqu'un

10 décembre

Pour en finir avec le regard de l'autre

Rosita Il y a un moment que le discours ambiant sur la beauté plurielle m’ennuie. Considérablement. Il me semble qu’il aboutit à une idée molle de la beauté, qu’il la prive d’une partie de son pouvoir et revient à gommer sa dimension profondément éthique. Récemment, une conversation m’a donné à repenser ce rapport subjectif à la beauté. C’était à Tahiti, durant la semaine du Monoï… Il n’y a rien de mieux que revenir sur le territoire d’un mythe pour tenter d’en ressaisir la substance !

Lire la suite...

17 septembre

Deux rencontres

Beyond Beauty ParisLe mois de septembre a ses moissons de nouvelles créations… Retour sur deux rencontres faites à Beyond Beauty Paris… Deux histoires qui témoignent de démarches personnelles, deux constructions qui savent prendre le temps de bien faire les choses… Deux rencontres qui stimulent les envies d’entreprendre et de faire avancer les idées - n’en déplaise aux tristes voix qui veulent nous scléroser dans la crise et la soi-disante saturation des marchés…

Lire la suite...

28 août

Dans la peau de l'autre

La piel que habitoLa piel que habito… La peau comme sujet de cinéma… L’occasion est trop rare pour ne pas s’y arrêter. La peau, la « piel »… L’étymologie du mot renvoie a « pellis », cette peau de l’animal que l’on enlève pour être tannée. “Peel off” dirait l’anglais. Il est assez étonnant que notre langue n’ait pas retenu quelque chose qui soit plus près du corps, comme l’épiderme… C’est peut être que l’on entretient un rapport étrange avec sa peau. Elle est à la fois proche, indissociable de nous même et lointaine, objet de possibles transformations et de changements… La relation entre peau et identité oscille en permanence entre unité et étrangeté…

Lire la suite...

19 mars

corps | désir | image | nu | regard

Le corps nu, l’aveugle et l’image

Lise Charmel sur la routeDepuis quelques jours, sur les murs de la ville, une nouvelle Miss-Dior nous regarde, en se retournant, avec un petit nœud noir dans les cheveux, mi diable mi bunny, mais très couture, nue, sûre d’elle. Invitation au désir ? L’image me fait penser à une autre, différente, moins raffinée sans doute, mais elle aussi exhibée, dans la rue. Le mérite des images plus crues, c’est qu’elles ne dissimulent pas leur ressort. Retour sur image.

Lire la suite...

2 commentaires faire suive à quelqu'un

07 novembre

Délice de l'imperfection

ImperfectionErrance de comptoir… Feuilleter le Figaro Madame, distraitement… Un numéro spécial beauté… Pourquoi ? Faire le point sur ce qui se raconte… Sans trop compter être surpris… Lire cela comme on se promène dans des rues sans âmes… Et pourtant, cette fois, des plis d’un discours entendu, s’échappe une idée poétique,…

Lire la suite...

25 septembre

Image et Réalité Vol 4 : Miroir, miroir…

Lingerie_de_Peau_I.jpgGuerlain. Lingerie de Peau. La semaine dernière, une nouvelle image beauté dans les rues de Paris. Avec une certaine présence… ouvrant comme l’espace d’une narration dans les abris bus… une jeune femme qui se regarde dans un miroir. La dentelle noire dit quelque chose d’un moment d’intimité… Comme si l’on entrait dans les coulisses de toutes ces autres images si parfaites… Un peu de liberté, une respiration ?

Lire la suite...

08 juin

Mode et Beauté part IV - Quand l'esprit vient au soin

Ferling Miss Ferling ! Entre héroïne romanesque et griffe parisienne, le nom est déjà tout un programme. Une marque bourrée de caractère qui joue avec humour sur les caprices et les envies des « vraies filles ». Son site est (enfin) en ligne. L’occasion de découvrir tout l’univers de la Miss - un univers très mode comme une invitation à repenser la marque de soin.

Lire la suite...

06 juin

Pour en finir avec la beauté!

Quentin ShihElle se répand à la façon d’une pandémie. Ultra virulente, une certaine idée de la beauté contamine les corps, les objets, l’espace… elle va même jusqu’à revisiter l’histoire.

Décryptage.

Lire la suite...

03 juin

Rencontres de printemps, une autre idée du bio

Honore des Pres NYAu départ, le naturel n’est pas nécessairement synonyme de carottes terreuses et d’ascétisme épicurien. Ce peut être aussi la source de matières nobles et rares, l’inspiration extravagante d’un jardin d’été, la sensualité chaude d’un voyage à l’autre bout du monde ; les poncifs ont la peau dure. Pourtant, jusqu’à assez récemment la cosmétique bio se bornait à un militantisme en sandales et des flacons « tue l’amour » vendus à l’étalage sur les marchés… Le trait est forcé… Mais il y a des ennuis qu’il faut secouer!

Lire la suite...

17 mai

Mode et Beauté part III - du retour à l'écriture

Isabelle RoqueSi le cosmétique peut se comprendre comme objet de mode, on peut imaginer lui appliquer certains concepts dérivés de la mode. Penser à des collections saisonnières, faire émerger des textures signées, jouer l’édition limitée comme une façon de haute couture. Plutôt que se concentrer sur les performances du produit (-30 % de rides !) à travers le portrait d’un modèle (la star égérie), on peut imaginer inscrire le produit dans l’air du temps, faire autour de lui un véritable travail de stylisme.

Inspiration libre d’après une rencontre avec Isabelle Roque, attachée de presse entre mode et beauté !

Lire la suite...

- page 1 de 2