Honore des Pres NYAu départ, le naturel n’est pas nécessairement synonyme de carottes terreuses et d’ascétisme épicurien. Ce peut être aussi la source de matières nobles et rares, l’inspiration extravagante d’un jardin d’été, la sensualité chaude d’un voyage à l’autre bout du monde ; les poncifs ont la peau dure. Pourtant, jusqu’à assez récemment la cosmétique bio se bornait à un militantisme en sandales et des flacons « tue l’amour » vendus à l’étalage sur les marchés… Le trait est forcé… Mais il y a des ennuis qu’il faut secouer!