Isabelle RoqueSi le cosmétique peut se comprendre comme objet de mode, on peut imaginer lui appliquer certains concepts dérivés de la mode. Penser à des collections saisonnières, faire émerger des textures signées, jouer l’édition limitée comme une façon de haute couture. Plutôt que se concentrer sur les performances du produit (-30 % de rides !) à travers le portrait d’un modèle (la star égérie), on peut imaginer inscrire le produit dans l’air du temps, faire autour de lui un véritable travail de stylisme.

Inspiration libre d’après une rencontre avec Isabelle Roque, attachée de presse entre mode et beauté !